Mikrogeophagus ramirezi
Mikrogeophagus ramirezi


Femelle


Mâle
Etymologie :

Le nom de l'espèce fut donné en l'honneur de Manuel Vincent Ramirez.

Taxonomie :

Cette espèce bien connue et souvent familiarisée par des abréviations comme Rami ou Ramirezi appartient à un genre proche des Apistogramma. M. ramirezi se distincte du genre Apistogramma , par exemple, par son mode de reproduction. En effet, contrairement aux Apistogramma, Mikrogeophagus ramirezi se reproduit sur substrat découvert.
Caractéristiques de l'espèce
Taille

Du mâle : 6 à 7 cm
Taille

De la femelle : 5 cm
Les ramirezi appartiennent à la famille des cichlidés et sont donc des poissons territoriaux et ont un certain caractère malgré leur petite taille (7 cm environ). La forme générale du poisson plus trapue qu'un Apistogramma, son oeil rouge ainsi que les différentes taches noires sur ses opercules et au dessous de la nageoire dorsale ne laissent aucuns doutes.

La femelle est facilement reconnaissable de part sa tache rosée sur l’abdomen.

Paramètres de l'eau
pH : 6 à 6.5
Dureté : < 10 dGH, 6 idéalement
Température : 26 à 28 °C
Provenance géographique
Ils nous viennent d’Amazonie et plus précisément de l’ouest du Venezuela et de Colombie.
 
L'aquarium
Volume minimal conseillé :

Il faut leur prévoir une surface au sol leur permettant de former un petit territoire (environ 400cm2) que le couple défendra assidûment lors de la reproduction.

Les Ramirezi se maintiennent en couple la plupart du temps. La maintenance de deux couples dans le même aquarium est fortement déconseillée dans des volumes inférieurs à 200-250l les mâles ayant un caractère bien trempé.

Description de l'aquarium :

Un gravier sombre, quelques pierres plates non calcaire (supports de ponte), une racine, une Echinodorus et quelques feuilles de chêne feront l’affaire. La filtration sur tourbe est également conseillée.

La hauteur d'eau importe peu car les rami se tiennent la plupart du temps proche du substrat ou en pleine eau.

Description du biotope d'origine
Les Ramirezi vivent dans de petites mares ou étangs ainsi que des petits cours d'eau amazoniens.

Comportement social
Intraspécifique :

Les Ramirezi sont des cichlidés et donc des poissons d'un certain caractère. Dans un aquarium inférieur à 300l, il est préférable de maintenir qu'un seul couple. Dans un volume plus restreint, le risque de grosses bagarres entre mâles est très élevé et le dominé peut bien être tué à la longue.
Interspécifique :

Mikrogeophagus ramirezi doit se maintenir en compagnie d’espèces calmes et non agressives.

En dehors de période de reproduction ou le couple peut être relativement agressif avec les autres occupants de l'aquarium, les ramirezi sont des poissons paisibles.
Moeurs en reproduction :

Pour réussir la reproduction des Ramirezi, il est tout d’abord nécessaire d’avoir un couple qui s’ « entend » bien. Les géniteurs doivent être bien nourris durant une semaine avec des aliments vivants (nauplies d’artémia, larves de moustiques, daphnies) et / ou congelé.
Les paramètres de l’eau doivent se trouver proche de ceux présentés au dessus et la température fixée vers 28°C.
Lorsque la femelle est prête à se reproduire, son abdomen est gonflé et sa tâche rose sur le ventre est très nettement visible. Le mâle poursuit sa compagne sans cesse dans l’aquarium lui donnant de petits coups de gueule sur l’abdomen (on pourrait croire que la tache rosée de la femelle joue un rôle excitatif sur le mâle car, durant cette période, cette tache s’intensifie nettement et le mâle semble très attiré par cette couleur).

Puis, le couple choisira un support plat le plus souvent (ardoise, galet, racine, feuille, etc..) et commencera à le nettoyer en dégageant à l’aide de coups de nageoires tous les dépôts se trouvant dessus. Ils « picorent » également le support afin d’ôter tous résidus indésirables.
Tout ceci se passe en général en journée puis au soir intervient la ponte.
L’oviducte de la femelle est très visible et les deux poissons sont très excités.
La femelle commence alors à pondre suivit de près par le mâle qui féconde les œufs transparents.
La ponte peut se dérouler sur une heure environ entrecoupée de petites pauses.

Une fois la ponte terminée, les deux parents assurent la protection de leurs œufs puis de leurs jeunes ayant éclos au bout d’environ 48h.

La femelle assure leur garde rapprochée tandis que le mâle défend le territoire contre tous intrus.
On trouve encore sur certains sites Internet ou dans la littérature aquariophile des personnes préconisant le retrait mâle une fois la ponte terminée.
C’est selon moi une grossière erreur car le mâle a aussi son rôle à jouer dans la garde de leur progéniture.

Il convient également de laisser la femelle avec ses alevins jusqu’à ce qu’elle les rejette d’elle-même (bien souvent lorsqu’elle est à nouveau prête à se reproduire).
Le fait de retirer aux parents leur progéniture peut avoir un impact sérieux sur le comportement futur des alevins.
En effet, il a été observé qu'après plusieurs générations d'élevage artificiel, les Mikrogeophagus ramirezi, Apistogramma , (tous les cichlidés nains ?), perdent leur instinct de garde de leur progéniture.

C’est le cas de mes Ramirezi issus du commerce qui ne gardent pas leurs œufs et les mangent une fois la ponte terminée. Je suis donc contraint de retirer la ponte entière aux parents et de faire éclore les œufs dans un pondoir bien oxygéné et aux paramètres semblables au bac d’origine.

Observations personnelles
Les Mikrogeophagus ramirezi se nourrissent des paillettes proposées par le commerce mais comme tous les poissons, la nourriture la plus favorable à leur santé est la nourriture congelée ou encore mieux vivante.

Ils dévorent volontiers : nauplies d’artémia, daphnies, cyclops, artémia adultes ou encore larves de moustiques.
Cette nourriture est préconisée si l’on veut réussir à les reproduire.

Ces poissons sont très sensibles à la pollution et aux médicaments. Ils convient donc de les maintenir dans un aquarium ou l’eau est souvent renouvelée et bien oxygénée. Les traitements contre algues etc. sont à proscrire et il est préférable de diminuer les doses prescrites si un traitement (par exemple contre une maladie) est nécessaire.
Lien(s)
 
Album photos
Créateur de la fiche
Kevin Huguenin (BOTIA1er)

Le contenu de cette fiche est la propriété de l'auteur de celle-ci et du site naturawild. Si vous vous référez à cette fiche pour étayer un post ou toute autre rédaction, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir mentionner vos sources.